Holocauste de Dresde, le sacrifice rituel de victimes allemandes consumées par le feu

Publié le par BobGratton

Photo : Dresde 1945 après le bombardement incendiaire
L'opération «Gomorrhe» en 1943 déverse un tapis de bombes incendiaires sur Hambourg pour créer un gigantesque incendie.
Un an plus tard, l'opération "Tonnerre" avec le bombardement aveugle de Berlin.
Les villes françaises ne seront pas épargnées non plus, Caen, Le Havre, des bombardements aveugles faisant des milliers de victimes inutiles. Les normands s'en souviennent.
Ces bombardements visant les zones urbaines pour tuer les civils et monter la population contre Hitler donneront lieu à ce clip de propagande ci dessous du gouvernement de Vichy.



Dresde, un drame humain sans précédent

Mais la barbarie des impérialistes anglo-saxons touche à son paroxysme avec le bombardement gratuit, inutile de Dresde, sans objectif militaire, juste pour "démoraliser" les allemands, utilisant la même méthode que les israéliens avec les palestiniens, avec des bombes au phosphore.


L'ancienne capitale du royaume de Saxe est surnommée la «Florence de l'Elbe» en raison de ses richesses artistiques et architecturales. En février 1945, de nombreux civils et prisonniers de guerre ont fait augmenter la population de 600.000 habitants à près d'un million.

Les barbares anglo-saxons chosisissent les 13 et 14 février 1945 pour bombarder car les civils réfugiés tentent d'oublier les horreurs de la guerre dans un carnaval improvisé.

Une première vague de bombardiers lâche 460.000 bombes à fragmentation Stabbrand, qui descendent en vrille et explosent en perçant les murs, les planchers et les plafonds des habitations.

Une deuxième vague de bombardiers déverse pendant 20 minutes 280.000 bombes incendiaires au phosphore et 11.000 bombes et mines. Les incendies se propagent avec d'autant plus de facilité que les immeubles ont été préalablement éventrés.

La troisième vague survient le lendemain et lâche à son tour bombes incendiaires et bombes explosives.

Plus de 350 000 morts dans des conditions horribles. Un carnage cruel et inutile, un holocauste, un sacrifice rituel de victimes consumées par le feu.

Wikipedia sioniste parle de 35 000 victimes pour minimiser le crime, Kurt Vonnegut parle de 135 000 victimes il me semble, d'autres parlent de 350 000 ce qui parait plus vraisemblable si on considère le tapis de bombe qui a été déversé et la préparation minutieuse et perverse des trois vagues pour ne laisser aucune chance aux habitants.

Cette tactique inhumaine consistant à massacrer les civils pour démoraliser l'adversaire est plus que jamais utilisée actuellement par les impérialistes, comme l'a démontré Vincent Reynouard dans sa conférence sur l'uranium appauvri.

Article(s) lié(s) :
Rense.com - Les crimes de guerre les plus haineux du criminel de guerre Churchill


Vidéo bombardement de Dresde
ATTENTION : les images montrent une réalité choquante.


Publié dans HISTOIRE

Commenter cet article