Qui a intérêt à systématiquement parler de "Nazisme, Nazi..." ?


En préambule : l'avis des ogres sur le site de la liste antisioniste :

"...Les sionistes de ce nouveau siècle exagèrent tout, et font tout le temps référence aux nazis et à la Shoah pour tout et n’importe quoi, en général, quand ils ne trouvent plus d’arguments rationnels pour contredire une critique politique...".

Source : site de la liste antisioniste
 
 
 
SOMMAIRE

Introduction
La fausse fiche des RG de 1924 sur Hitler
Le sac fourre tout : tous les méchants sont des sionistes !
Le traité de Versailles de 1919 qui dépouille l'Allemagne
Le programme du NSDAP en 25 points qui lutte contre la spéculation
Hitler a bénéficié de l'aide des sionistes pour accéder au pouvoir
Les accords de transfert, Herzl et les propositions sionistes
Quelques citations d'historiens sur la question
Sionistes, ultracommunautaires et grand capital se régalent de cet amalgame.
Comment est entretenue cette culpabilité
 
ANNEXE A - EXEMPLE DE SAUPOUDRAGE DU MOT "NAZI"
ANNEXE B - IL MANQUE UNE PIECE AU PUZZLE ( EN IMAGES)


 
Introduction

Je constate de plus en plus cette confusion sur les forums et fils de discussion :

Nazisme = sionisme ou Nazisionisme
...
Nazisme = islam ou Nazislamiste
untel = nazi
Méthodes Nazi
Etc...

Je vais donc prendre le premier amalgame,
"Nazisme = sionisme", sachant que ce qui suit est valable pour tous les amalgames avec les mots Nazi, Hitler, 3eme Reich...

A première vue, cet amalgame condamne le sionisme, mais il sert en réalité les mouvances sionistes et ultracommunautaires et surtout le grand capital.
 

C'est ce que je vais essayer de démontrer.
Il ne s'agit pas de faire l'apologie du nazisme ou du sionisme.
Il s'agit de comprendre si en faisant cet amalgame, on n'est pas "l'idiot utile" manipulé par les exploiteurs.
 
C
e qui saute aux yeux de prime abord, c'est que "Nazisioniste" est censé être la réponse à "Nazismaliste"  qui vise pricipalement à raviver l'holocauste, surtout après la prise de position d'Ahmadinedjad. C'est de la propagande grossière qui ramène l'holocauste, un événement d'il y a plus de 60 ans, sur le devant de la scène.
En réponse à "Nazismaliste", il ne pouvait pas y avoir plus stupide que de lancer "Nazisioniste" qui ramène aussi l'holocauste et l'alibi Numéro 1 d'israel sur le devant de la scène.

Un autre aspect pervers avec cet amalgame, c'est qu'il gomme des différences qui existent entre le nazisme et le sionisme.
Par exemple, le national socialisme avait développé des lois sociales fondamentalement différentes de celles du sionisme.

Concrètement (voir le programme du NSDAP 1920), le national socialisme avait déclaré :

- la lutte sans merci contre la spéculation et l'usure,
- la lutte contre la pauvreté par des lois sociales,
- les lois de protection des animaux, contre la vivisection,
- les lois contre la cruauté des abattages rituels,
- les lois écologiques.


Alors que le sionisme ne lutte pas contre la spéculation, ni contre l'usure, bien au contraire. Quand aux animaux, les abattages rituels sont d'une cruauté innommable. Pour ceux qui en douteraient encore, ils peuvent visionner cette vidéo sur l'abattage rituel cacher, mais attention, les scènes sont vraiment dures et atroces. Si vous voulez devenir végétarien, ou au moins dénoncer cette cruauté gratuite de l'abattage rituel, alors, visionnez jusqu'à la fin.

Ces différences entre les deux idéologies ont certainement contribué à ce que "La judée déclare la guerre à l'allemagne en 1933" comme le titre le
daily news du 24 mars 1933.

Mais chacun pourra se faire sa propre opinion à la lumière des éléments fournis.
Les sources sont uniquement mentionnées à titre informatif, je n'endosse pas et ne cautionne aucunement le contenu de ces sources ou de leurs auteurs.



La fausse fiche des RG de 1924 sur Hitler

Science et avenir du nouvel observateur dans le numéro 745 de mars 2009 révèle une fiche de renseignement de Hitler.

Sur cette fiche, présentée comme étant de 1924 qui aurait été écrite par les RG français, on voit qu'Hitler aurait eu un second prénom qui serait "Jacob", et une annotation dit : « Ne serait que l’instrument de puissances supérieures : n’est pas un imbécile mais un très adroit démagogue. »

Jean-Paul Mulders, journaliste au quotidien « Het Laatste Nieuws », fait justice de quelques-unes de ces constructions qui émaillent la littérature spécialisée. Mulders a retrouvé des membres de la famille d’Hitler, en Autriche où une dizaine d’entre eux porte le nom d’Hüttlers et aux Etats-Unis, à Long Island, où vivent trois arrière-neveux. Jean-Paul Mulders a effectué des prélèvements ADN qu’il a fait analyser, présentant, selon le journaliste, une concordance prouvant qu’Adolf Hitler était bien de cette lignée et non « un batard ayant eu un grand-père juif ».
Source : lesoir.be


[Mise à jour du 13 septembre 2009]
Quel intérêt auraient des néosionistes à faire croire que Hitler était juif ?
Tout d'abord, faire diversion, créer un jeu de fausses pistes.

Ensuite, en judaisant Hitler, certains pensent éteindre la flamme de la curiosité voire de la fascination que celui ci exercerait chez les anti-judaiques.
En clair : certains juifs sionistes (ou non ?) sont agacés par le fait qu'Hitler continue à fasciner ce qu'ils appellent des groupuscules néo-nazis. Je ne juge pas si c'est bien ou pas bien, ce n'est pas le propos, le FAIT est là. Le raisonnement est simple : "ils (les anti-judaiques) aiment Hitler parce qu'il était contre les juifs, alors, on va transformer Hitler en 'possiblement' juif, comme ça ils ne pourront plus l'aimer".

En enfin, radicaliser et ridiculiser certains discours anti-judaiques qui ne manqueront pas de reprendre l'amalgame "sionisme=nazisme".

Encore une fois, je le répète encore et encore pour les perfides qui essaieraient de dénaturer les propos, il ne s'agit pas de dire si c'est "bien" ou "pas bien", il s'agit de parler de FAITS.
J'ai lu aussi que certains remettent en question les analyses ADN de Mulders (on se croirait dans les X-files), ce que je conçois parfaitement, mais par contre, ils ne remettent pas en question la fiche miracle diffusée par le journal sioniste nouvelobs ! Une sorte de circonspection sélective en quelque sorte.
[FIn de la mise à jour du 13 septembre 2009]

Donc, les révélations miracle du journal sioniste "Science et avenir - nouvel observateur" sont un gros bobard de plus.

 
 
Le sac fourre tout : tous les méchants sont des sionistes !

La tendance actuelle est de traiter tous les méchants de "sionistes" et de dessiner  une franche démarquation entre les bons et les méchants un peu comme dans les dessins animés.
 
Mais la réalité n'est pas un dessin animé, et il n'y a pas de démarquation nette entre les bons et les méchants. Chaque mouvement, chaque gouvernement, chaque clan défend ses propres intérêts et a en son sein des rivalités, des scissions, des traitres et des profiteurs...

 
 
 
Le traité de Versailles de 1919 qui dépouille l'Allemagne

Pendant les années 20, le peuple allemand était littéralement racketté par le
traité de Versailles, écrasé sous le poids des réparations à payer, livré aux exploiteurs cosmopolites. C'était le paradis des usuriers et des spéculateurs et l'enfer pour le peuple, les allemands devenaient de plus en plus nombreux à être de plus en plus pauvres.

Extrait des réparations : "... Enfin, l'Allemagne est astreinte à de très lourdes «réparations» matérielles et financières. Le montant final en sera fixé après la signature du traité de Versailles, en 1921, à 269 milliards de mark-or. C'est plus qu'une année du revenu national de l'Allemagne. L'économiste britannique John Maynard Keynes, qui recommandait de ne pas aller au-delà de 70 à 80 milliards pour ne pas compromettre la reconstruction de l'économie allemande et les échanges internationaux, démissionne de sa fonction d'expert à la conférence...".
Source : http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19190628
 

 
 
Le programme du NSDAP en 25 points qui lutte contre la spéculation

Le national socialisme (Nazi) doit principalement son succès aux conditions misérables de vie des allemands résultant du traité de Versailles. La crise aidant, les allemands ont accueilli la lutte contre la spéculation proposée par le programme du NSDAP comme une libération.

Le programme du NSDAP en 25 points déposé en 1920 propose de façon très explicite une lutte contre la spéculation, l'usure et les profiteurs de guerres. Voici ci dessous les points les plus révélateurs.
Source Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Programme_en_25_points

11 - Nous demandons la suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l'esclavage de l'intérêt.

12 - Considérant les énormes sacrifices de sang et d'argent que toute guerre exige du peuple, l'enrichissement personnel par la guerre doit être stigmatisé comme un crime contre le peuple. Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices de guerre, sans exception.

13 - Nous demandons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd'hui à des trusts.

14 - Nous demandons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.

15 - Nous demandons une augmentation substantielle des pensions des retraités.

16 - Nous demandons la création et la protection d'une classe moyenne saine, la remise immédiate des grands magasins à l'administration communale et leur location, à bas prix; aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l'État, aux Länder ou aux communes.

17 - Nous demandons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d'une loi permettant l'expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d'utilité publique, la suppression de l'imposition sur les terrains et l'arrêt de toute spéculation foncière.

18 : Nous demandons un combat sans merci contre ceux qui, par leurs activités, nuisent à l’intérêt commun. Les "coupables de crimes contre le peuple" (Volksverbrecher), les usuriers, les fraudeurs, etc. doivent être condamnés à mort sans qu’il soit tenu compte de leur confession ou de leur race.

19 - Nous demandons qu'un droit public allemand soit substitué au droit romain, serviteur d'une conception matérialiste du monde.


Note : je ne traite pas des modifications de 1926 pour ne pas compliquer.

...

Si on lit le programme du NSDAP, on se pose des questions !
Ca ne correspond pas du tout à l'image fréquemment répandue sur l'Allemagne nazie.
J'ai même vu sur des forums des étudiants interloqués se poser la question "Hitler était socialiste ?". 


 
Hitler a bénéficié de l'aide des sionistes pour accéder au pouvoir

L'amalgame "sionisme=nazisme" est souvent accompagné de la thèse du complot sioniste (le sac fourre tout) qui consiste à dire que Hitler aurait été porté au pouvoir par les sionistes.

Il est plus que probable que les sionistes aient favorisé sa prise de pouvoir mais cela ne veut pas dire qu'Hitler et les sionistes faisaient cause commune.

Le fait est que le peuple allemand était racketté par le traité de Versailles au bénéfice notamment des français, des anglais, et des sionistes
cosmopolites bien évidemment qui ne ratent jamais une bonne affaire.

La thèse consistant à dire que les sionistes ont favorisé la prise de pouvoir d'Hitler s'appuie sur les constats suivants :

Les Etats-Unis et la Suisse ont financé l’armée Nazi, on retrouve notamment le nom de Prescott Bush.
L’Etat d’Israël a pu voir le jour, et les américains ont pris position au Moyen-Orient pour le pétrole.
A travers le Plan Marshall l’Europe est devenue débitrice vis-à-vis des Etats-Unis.
La seconde Guerre Mondiale a lancé la prédominance américaine et notamment celle du dollar et a permis la mise en place  d'institutions internationales comme les Nations-Unies et la Communauté Européenne en vue de la gouvernance mondiale.

L'idée est que les américano-sionistes ont déclenché cette guerre mondiale en armant l'allemagne Nazie, et en finançant les deux camps pour un équilibre
en application des préceptes de  Machiavel, afin d'obtenir le chaos et de reconstruire sur les ruines quelque chose à leur convenance. On retrouve le fameux Ordo Ab Chaos du dollar américain.
 
C'est fort probable que cela se soit passé ainsi.

Mais est ce que ça signifie qu'Hitler était partie prenante de ce plan ?

Ou est ce que ça ne signifirait pas plutôt qu'il avait compris cette manipulation et que c'est la raison qui l'a incité à multiplier les propositions de paix envers la Pologne, la France et l'Angleterre ?

D'autant plus que l'Allemagne national-socialiste n'a pas échappé à la règle du boycott comme on le voit ici en première page du Daily express de 1933.

 
 
 
Les accords de transfert, Herzl et les propositions sionistes

Un autre argument avancé dans la thèse "sionisme=nazisme" est que Herzl, le fondateur du sionisme moderne à l'origine de la création d'israel,
ainsi que d'autres sionistes, ont eu des liens étroits avec le régime national-socialiste.

A chaque fois, cette thèse cite l'accord de transfert que personne ne remet en cause, et à chaque fois elle cite les propositions des sionistes... comme par exemple « Les sionistes proposent une alliance militaire avec Hitler en gros titre », et bien plus bas, très discret, on peut lire : il n'existe pas de traces d'une réponse allemande.

Donc, évidemment il y a eu des accords mais les exemples d'accords passagers sont nombreux dans l'histoire. Cest ce qu'on appelle des
alliances circonstancielles.

Par exemple, la récente guerre israélienne a été financée par l'Arabie saoudite (source Réseau voltaire)
C'est un fait. Des arabes ont collaboré avec les sionistes. Doit on faire immédiatement l'amalgame "Islam = sionisme" et parler d' "islamosionistes" ?

De Gaulle a eu des liens avec les anglais et les américains pour atteindre ses objectifs personnels.
Personne ne va dire "Gaullisme=Sionisme", ce serait stupide.

Voici un autre exemple assez connu : de 1958 à 1960, le FLN a touché un milliard de francs lourds par an « pour sortir le gaz du Sahara et l’acheminer jusqu’à la côte ». Ca veut dire que les soldats français tombaient sous les balles de fusils achetés avec l'argent français !
Est ce qu'on va faire l'amalgame "France=F.L.N" ?
 
 
Les vidéos amalgames avec des montages grossiers :
Voici une vidéo qui parle de "nazisionisme" avec un montage grossier.
On y voit ce fameux pacte nazi-sioniste nommé "haavarah" décrit par Jean Claude Valla, ce pacte qui permettait aux juifs allemands par un tour de passe-passe financier avec le 3éme Reich d'aller en palestine ou ailleurs... Et alors ? Les alliances circonstancielles n'impliquent pas du tout la proximité idéologique ou le mariage à vie.

Hitler était aussi l'allié du du grand Mufti de Palestine.
Trois divisions musulmannes ont combattus dans la Waffen-SS après appel du grand Mufti de Palestine : skanderberg, handschaar et kama. Et une division des Frei-Arabiens en support de l'Africa Korps.
Le 3éme Reich a eu l'idée de rétablir le califat pour les Musulmans, en donnant le titre de calife au roi Ibn Séoud... avec la même idée... et ainsi de suite...
alliances circonstancielles !



Quelques citations d'historiens sur la question
  
Robert Faurisson JO de Berlin (1936) sur l' Entente entre nationaux-socialistes et sionistes :


...les innombrables contacts de responsables juifs avec les autorités allemandes pendant toute la guerre...Il va sans dire que, comme dans toutes les collaborations, coopérations ou cohabitations, surtout en matière politique, les arrière-pensées, les manoeuvres, les machinations et les retournements ne manquaient pas....

 
Robert Faurisson JO de Berlin (1936) sur l'essor du sionisme Allemand en 1936 :

...En février 1936, soit quelques mois avant l'ouverture des Jeux olympiques, les sionistes allemands avaient officiellement tenu leur congrès à Berlin. La même année, l'Allemagne comptait une quarantaine de centres sionistes d'entraînement (Umschulungslagern) pour la préparation des jeunes juifs aux métiers agricoles ou autres à exercer ultérieurement en Palestine. La presse juive en Allemagne connut à cette époque un prodigieux essor. On parla d'un réveil ou d'un renouveau de la conscience juive. Assurément les juifs antisionistes déploraient ou condamnaient cet état de fait. Beaucoup de juifs, en particulier dans les vieilles générations, revendiquaient leur germanité et vivaient comme un drame ce que, de leur côté, de jeunes juifs tenaient pour une solution d'avenir. Les Allemands autorisaient la constitution de groupes paramilitaires juifs avec uniforme et un drapeau blanc et bleu (le drapeau du futur Etat d'Israël) à condition toutefois que ces groupes ne paradent pas dans les rues mais seulement dans leurs écoles ou casernements. Des rencontres sportives opposaient parfois jeunes sionistes et jeunes nationaux-socialistes....
 
 
On voit clairement que l'objectif des allemands en 1936 était de favoriser et même d'aider les juifs à migrer en Palestine ET qu'il s'agit d'une collaboration entre deux entités très disctinctes avec toutes les machinations et manoeuvres politiques en découlant comme le précise très explicitement R. Faurisson.

 

Autre déclaration de Faurisson à propos des nazis dans www.echoroukonline.com du 17 janvier 2009,
je cite :
"... ils ont dit aux Alliés : « Vous admirez les juifs ? Prenez-les. Nous sommes prêts à vous envoyer autant de juifs européens que vous le voudrez mais à une condition expresse : c’est que ces juifs resteront en Grande-Bretagne jusqu’à la fin du conflit ; ils ne devront sous aucun prétexte se rendre en Palestine ; le peuple palestinien a déjà tellement souffert des juifs que ce serait une « indécence » (sic) que d’ajouter à son martyre... "

Quant à Douglas Reed, son constat est clair aussi et se résume ainsi :
"... Aidé par une presse hésitante, voire même servile, le sionisme commença par soutenir Hitler. Puis, en 1933, il déclara la Guerre Sainte contre celui-ci..."


Vincent Reynouard sur le sujet, je cite :
" ...Il en est de même lorsque les Palestiniens brandissent des pancartes « Sharon = Hitler », ou « Nazisraël », parlent du « manifeste judéo-nazi » d’A. Sharon et scandent : « Les juifs sont des nazis qui perpètrent un nouvel Holocauste ». Lorsqu’ils entendent et lisent cela, les sionistes doivent rire. Car ils savent bien, eux, que l’ultime légitimation d’Israël, c’est le ..."
 
 

 
 
Sionistes, ultracommunautaires et grand capital se régalent de cet amalgame "sionisme = nazisme".

On a vu que l'amalgame "nazisme=sionisme" n'a pas de sens.
Maintenant, nous allons voir qu'il a par contre un objectif bien précis.

L'objectif est de raviver sans arrêt la culpabilité liée à l'holocauste comme l'indiquent les tartines faites à ce sujet sur les sites se déclarant "anti sionistes" qui diffusent cet amalgame.

Rappelons encore une fois qu'il n'y a pas d'un coté les "gentils antisionistes" et de l'autre les "méchants sionistes".
Les mouvances et coalitions autour du grand capital, du sionisme et du communautarisme exacerbé se font et se modifient au gré des intérêts.
 
En la matière, il n'y a que deux règles, liées l'une à l'autre :

1 - Profit à court terme.

2 - Entretien de la culpabilité pour faire
du chantage à l'antisémitisme.

On ne sera donc pas étonné de trouver des mouvances ultracommunautaires qui
d'un coté affichent un antisionisme plus ou moins actif et plus ou moins de bonne foi, et d'un autre coté entretiennent "la mémoire" et le mécanisme de la culpabilité si cela leur est profitable.

Et on ne sera pas étonné non plus de voir Obama mis en place par les sionistes multiplier les déclarations sur l'holocauste.
Citons enfin le
livre de Shlomo Sand "Comment le peuple juif fut inventé" comme élément de réflexion..

 
 
Comment est entretenue cette culpabilité
 

La tactique habituelle des néosionistes et des ultracommunautaires est d'utiliser SYSTEMATIQUEMENT les mots clé "nazi", "holocauste", "shoah"... comme indiqué ici.

Prenons un exemple :

Quand je dis : "national socialisme", vous écoutez de façon impartiale.

Par contre, si je dis : "nazisme", vous n'écoutez déjà plus pareil, inconsciemment, il se passe quelque chose, il y a une charge émotionnelle négative, ce sont toutes les images de la propagande qui entrent en action.

C'est très subtil mais très perceptible, et très connu comme phénomène.
Essayez plusieurs fois : dites vous en vous même, en voix intérieure : "national-socialisme", puis dites vous "nazisme". Vous verrez la différence et vous constaterez la charge émotionnelle négative des mots, avec peut être des images...
 

A chaque fois que la propagande sioniste répète le mot Nazi, elle redonne des couleurs à une vieille image jaunie par le temps, par plus de 60 ans, qui nous dit :
Nazi -> Shoah -> juif victime -> israel l'état des pauvres juifs victimes...

Or c'était il y a plus de 60 ans, aujourd'hui, la victime c'est Gaza, et l'agresseur israel.
Mais avec cette mystification du temps, on cherche à établir des "
circonstances atténuantes" aux crimes d'israel. C'est pour ça qu'on retrouve à chaque fois des commentaires dans le style "...de victimes ils ont pris la place de bourreaux bla bla bla...".

Et le plus la "mémoire" est entretenue, le plus les circonstances seront "atténuantes" et pourront servir de passe droit dans le cas d'israel.

Pour en revenir à cet amalgame "nazisme=sionisme", oui, il permet de diaboliser israel, mais il lui offre en même temps les circonstances atténuantes lui permettant de continuer ses crimes. La solution serait de trouver un autre moyen de diaboliser israel sans lui offrir le statut de victime sur un plateau.

Pour ça, les exemples ne manquent pas, l'holodomor par exemple, les massacres de Hongrie, l'esclavage, mais c'est moins médiatisé... Et c'est moins médiatisé parce que le statut de victime est monopolisé par l'holocauste, par la compétition victimaire malsaine entretenue par les sionistes... et on tourne en rond dans cette boucle infernale.
 
 
 
ANNEXE A - EXEMPLE DE SAUPOUDRAGE DU MOT NAZI
 
 
Voici un exemple de saupoudrage du mot "nazi" pris sur un forum.

Un long message est posté, traitant de la gouvernance mondiale qui est d'actualité et au milieu, hors contexte, voici ce qu'on lit :

"...le père de Schwarzy était officier dans la Wermarth : comprenez vous comment il est arrivé sur les écrans de cinéma et à son poste de Sénateur ? les nazis n'ont jamais quitté le pouvoir: ils l'ont pris mondialement ..."

Ce à quoi il m'a semblé juste de répondre :

"Non je ne comprends pas le rapport entre le fait que le père de Schwarzy était dans la wechmacht (nom de l'armée allemande entre 1935 et 1945) ainsi que 17 893 200 personnes sur une population d'environ 80 millions d'habitants, soit près du quart, donc pratiquement toute la population allemande si on tient compte que le reste sont des personnes agées, des femmes et des enfants.... et le fait de faire du cinéma ou d'avoir un poste de sénateur ?

Pratiquement tous les allemands ont un parent qui a été soldat dans l'armée allemande entre 1935 et 1945. Est ce que ça voudrait dire que les allemands n'ont pas le droit de faire du cinéma et de la politique ?
Qui aurait donc PLUS LE DROIT que les autres de faire du cinéma et de la politique ? "

 
 
ANNEXE B - IL MANQUE UNE PIECE AU PUZZLE (EN IMAGES)
 
Les allemands ont collaboré avec les sionistes pour faire partir les juifs d'Allemagne, et ils ont collaboré avec le grand Mufti qui a un lien de parenté avec Yasser Arafat, paix à son âme de grand résistant.

Chaque camp essaie pour sa propre cause de donner un sens à ces collaborations en les sortant de leur contexte mais aucun ne traite le fond du problème à part Ahmadinejad.

Le sens réel de cette période de l'histoire ne pourra être saisi que lorsqu'on aura toutes les pièces du puzzle et pour l'instant on ne les a pas, à cause de la loi mémorielle Gayssot qui interdit aux historiens de s'exprimer à ce sujet comme on l'a vu avec Robert Faurisson.

Donc il manque des pièces au puzzle, et on ne peut pas donner un sens à un puzzle sans avoir assemblé toutes les pièces sinon on risque de se tromper complètement.

Voici un exemple empruntée au travail de Faurisson pour illustrer ce fait :
La photo ci dessous issue de la propagande sioniste montre un soldat allemand qui paraît tirer au fusil sur une femme en train de porter un enfant.
  
Or, cette photo est tronquée.
La photo originale, complète,  montre, que ce soldat, au contraire, cherche à protéger cette femme et son enfant, semble tirer à gauche de la femme qui, elle, court s'abriter vers un endroit où cinq personnes sont déjà en train de se terrer. Au pied du soldat on croit deviner un corps couché ou abattu.
En mutilant cette photo, on est parvenu à faire croire l'exact contraire de la réalité puisque ce soldat allemand, loin de chercher à tuer une femme et un enfant, veut les protéger.
 
  
Un autre exemple serait le coup d'état de 2002 contre Chavez ou les images d'un pro-chavez tirant au pistolet avaient été sorties de leur contexte en disant qu'il tirait sur la foule, alors que les images complètes montraient qu'il tirait sur des snipers qui eux, tiraient sur la foule (Vidéo coup d'état).

Pour en revenir au puzzle de la seconde guerre mondiale, les éléments manquants sont censurés par la loi Gayssot mise en place par le gouvernement sioniste en juillet 1990, 2 mois après le coup monté de Carpentras (mai 1990) destiné à faire croire une fois de plus à une "
éternelle montée de l'antisémitisme".

Evitons donc de faire des déclarations péremptoires sur le sens global sachant qu'il manque des éléments.