L'AIEA entérine la création d'une banque internationale de combustible nucléaire

Publié le par BobGratton

Source : Irna.ir - 28 nov 2009
L'Agence internationale de l'énergie atomique a approuvé vendredi la création en Russie d'une banque internationale de combustible nucléaire sous l'égide de l'organisation onusienne.

La "banque" fournira de l'uranium faiblement enrichi à des pays remplissant strictement les critères de non-prolifération nucléaire.

Proposée par la Russie, la résolution, soutenue par 14 pays, a été adoptée par le Conseil des Gouverneurs de l'AIEA réunis jeudi et vendredi à Vienne.

Vingt trois pays ont voté pour, huit contre, trois se sont abstenus et un n'a pas pris part au vote.

Plusieurs pays se sont dits opposés (Argentine, Brésil, Cuba, Egypte, Malaisie, Pakistan, Afrique du Sud et Venezuela) et ont estimé que les puissances nucléaires voulaient ainsi entraver le droit des pays en voie de développement à lancer leur propre programme nucléaire.

Source : Irna.ir

NDLR :

L'idée de banque serait intéressante, mais quand on lit "sous l'égide de l'organisation onusienne", ça gache tout, il est évident que cette organisation n'est pas crédible puisqu'elle est gangrenée par les parasites cosmopolites israel et états unis principalement mais pas uniquement.

De plus, le coté obligatoire montre bien qu'il s'agit d'une grosse arnaque, les "critères de non-prolifération nucléaires" sont définis par ceux là même qui possèdent l'arme nucléaire !
Cherchez l'erreur !

Et pourquoi les pays émergents qui ont déjà du mal à se sortir des griffes des exploiteurs cosmopolites devraient ils demander l'autorisation de mener leur propre programme énergétique... aux exploiteurs cosmopolites ?

Allons, ça ne tient pas la route !
C'est une proposition de maquereautage ni plus ni moins.
 
D'ailleurs, qu'est ce qui a de la valeur ?
C'est la matière première : l'uranium, qui vient aujourd'hui à manquer comme expliqué ci dessous.
Le processus d'enrichissement, quant à lui, est bien maitrisé et l'exemple de l'iran montre bien que personne n'a besoin des parasites cosmopolites pour mener à bien un programme énergétique.

Issu du site edito-matieres-premieres.fr :
"...En 2008, nous vivions encore sur les stocks « stratégiques » d'uranium constitués durant la Guerre froide, et de la « civilisation » de matière fissile militaire.La demande d’« U » était de 66 500 tonnes en 2007. Les mines n’en fournissant que 60% ; 40% de la consommation dépend du déstockage.Les stocks d’uranium ne sont pas plus renouvelés que les stocks d’or des banques centrales. Ils sont aujourd’hui en voie d’épuisement. L’uranium « tout cuit » touche à sa fin..."

Reprenons le cas de l'Iran : ce pays posséde ses propres réserves de minerai d'uranium  et est en train d'assister le Vénézuéla dans la recherche du minerai car Chavez affiche lui aussi une véritable politique de développement de l'énergie nucléaire.

L'objectif de l'Iran, du Vénézuéla et de tous les pays du monde est clair : devenir autonomes !
Ce que les parasites cosmopolites ne veulent pas.
 

Publié dans SIONISME

Commenter cet article