VENEZUELA. Peaux blanches, masques Yukpa

Publié le par BobGratton

Source : larevolucionvive.org - 04 nov 2009

Dans les années 80, ils étaient professeurs de marxisme. Aujourd’hui, ils ne pardonnent pas au président Chavez - un métis venu de l´État paysan de Barinas, Mon Dieu ! - de faire la révolution qu´ils ont été incapables de faire, et de la faire sans leur autorisation. Rien de tel que le masque "écologiste" pour le lui faire payer... Et qu´importent les protestations du peuple Yukpa face à l’irruption de ces nouveaux “intermédiaires”.


L’histoire ...

Quand les Yukpas revinrent de Colombie en 1945 avec la fondation de la mission du Tokuko, réinvestissant les territoires sur lesquels ils avaient vécus depuis 120 ans, une relation perverse s’intensifia entre eux et les propriétaires terriens. Les Yukpas reprirent contact avec des groupes dispersés vivant marginalement dans les grandes propriétés. Les propriétaires les chassèrent comme un fléau, jouant au tir au pigeon avec eux, les frappant et leur coupant le bout des doigts ou d’autres parties du corps. Les indigènes volèrent en retour des vaches ou des poules. Les propriétaires de cette zone devinrent très puissants, parmi les plus prospères de toute la Sierra Perijá, zone produisant près de 70% du lait du Venezuela. Les Yukpas définirent les limites de leurs terres ancestrales et réclamèrent leurs droits originaires aux propriétaires terriens. C´est ici que s’achève l’histoire fournie par les “écologistes”. Le problème c’est que cette histoire ne s’arrête pas là...

Lire la suite sur le site larevolucionvive.org

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article