Procès en sorcellerie du Zenith : relaxe pour Faurisson, pas de prison pour Dieudonné, mais 10 000 euros et appel à venir

Publié le par BobGratton

Photo : Robert Faurisson devant le panneau du camp de Tréblinka
Dieudonné a été condamné aujourd'hui mardi 27 octobre 2009 à 10.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir décerné le "prix de l'infréquentabilité" au professeur Robert Faurisson sur la scène du Zénith en décembre 2008 (Vidéo).

Le procureur Anne de Fontette avait requis un an de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende lors de la comparution le 22 septembre.

Le tribunal, lui, a estimé que Dieudonné s'était rendu coupable d'"injure publique" envers des personnes d'origine ou de confession juive et l'a condamné à verser un euro au titre de dommages et intérêts à huit associations qui s'étaient portées partie civile et un total de 10.000 euros pour frais de justice à l'ensemble de ces associations.

RAPPEL DES FAITS :

Dieudonné avait décerné le "prix de l'infréquentabilité" au professeur Robert Faurisson sur la scène du Zénith en décembre 2008.

Le professeur Robert Faurisson est un historien réputé qui a passé de très nombreuses années à étudier l'holocauste des juifs et notamment les chambres à gaz et qui en a conclu dans une émission publique de 1980 sur Europe1 avec Yvan Levai, je cite : « Les prétendues chambres à gaz hitlériennes et le prétendu génocide des juifs forment un seul et même mensonge historique qui a permis une gigantesque escroquerie politico-financière, dont les principaux bénéficiaires sont l’Etat d’Israël et le sionisme international et dont les principales victimes sont le peuple allemand – MAIS NON PAS SES DIRIGEANTS – et le peuple palestinien tout entier ».
Emission Robert Faurisson sur Europe 1 - 1980 : partie 1 - partie 2

Depuis cette émission sur Europe 1, Robert Faurisson a été banni et diabolisé par les médias juifs sionistes, trainé en justice par les associations juives sionistes, et agressé et laissé pour mort par les milices juives sionistes (voir la photo en médaillon).

Et comme cela ne suffisait pas à le faire taire, les sionistes ont fait passer la loi Fabius-Gayssot interdisant de remettre en question, ou d'emettre un "doute" sur l'holocauste des juifs.

Mais cela n'a pas empéché Robert Faurisson de continuer ses recherches et même de participer à la conférence internationale sur l'holocauste à Téhéran en 2006,
au grand désarroi des médias juifs sionistes qui ne pouvaient y censurer les exposés des historiens et universitaires. Cette même année 2006 aura vu le président Iranien Mahmoud Ahmadinejad déclarer dans une émission de MSNBC à New York, s'exprimant en tant que scientifique universitaire : "Si cet événement à vraiment existé, pourquoi en interdire l'étude ?".

Donc quand Dieudonné OSE braver l'excommunication prononcée par la dictature juive sioniste à l'encontre du professeur Faurisson, nous voyons sans étonnement monter au créneau tous les groupuscules juifs sionistes comme Sos Racisme avec Me Michael Ghnassia, ou encore l'Union des étudiants Juifs de france avec Me Stéphane Litli ...ces mêmes groupuscules controversés qui font des procès en sorcellerie à Bruno Gollnish et qui tentent de faire interdire le parti antisioniste.

Mais un vent nouveau semble souffler sur la France, un vent de liberté ou plus exactement un vent de prise de conscience, du en grande partie à l'information qui peut enfin circuler librement grâce à Internet, et bypasser toute la censure juive sioniste.

C'est ainsi que naturellement, le dénouement de chaque procès en sorcellerie a changé : Faurisson relaxé (pour la même affaire), Bruno Gollnish innocenté en appel, pressions pour interdire le spectacle de Dieudo à Grenoble rejetées...
 
Restent les 10000 euros, mais Dieudonné va certainement faire appel.
 

Publié dans SIONISME

Commenter cet article