H1N1 : Suisse, quand la ruse ne fonctionne pas, pressions et vaccination obligatoire

Publié le par BobGratton

Le personnel hospitalier expert n'est pas dupe du bobard du H1N1, la ruse et la propagande des médias talmudiques n'ont pas fonctionné, l'intox ne prend pas  !
La pieuvre commence donc à reparler de vaccination obligatoire, de système de badges, de mise à l'écart des non vaccinés, de vacances forcées...


Source : Le Matin.ch - Titus Plattner - 21 novembre 2009

En Suisse, le personnel hospitalier est loin d’être acquis à la vaccination. Dans l’Etat de New York, qui connaît les mêmes résistances, on a obligé infirmières, aides-soignants et médecins à se faire vacciner.

Le taux de vaccination du personnel soignant reste à peine supérieur à celui de la population en général. Et si le virus avait été plus virulent? En prévision de la prochaine pandémie, de plus en plus de responsables, du directeur des HUG au président de la FMH, envisagent la vaccination obligatoire. Légal?

Dans les hôpitaux universitaires de Lausanne et de Genève, 25 à 30% du personnel se sont fait vacciner contre la grippe A à ce jour. Un succès considérable, disent les directions des deux établissements. En coulisses pourtant, ils ont moins fière allure. Car ils sont conscients que leurs employés ne montrent pas vraiment l’exemple. «Se vacciner pour se protéger et protéger les autres», dit depuis des semaines l’Office fédéral de la santé publique…

Pour protéger les patients les plus faibles, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), ont instauré un système de badges indiquant que tel médecin ou telle infirmière a été immunisé («Le Matin Dimanche» du 8 novembre). Les autres sont obligés de porter le masque dès qu’ils sont en contact avec les patients.

(...)

Dans un avis de droit qu’il vient de rendre ce vendredi au Département de la santé du canton de Vaud, le professeur conclut qu’il serait légal d’obliger tous les soignants et tout le personnel en contact avec la petite enfance (garderies, crèches, mamans de jour, etc.) à se faire vacciner contre la rougeole. Si le chef du département Pierre-Yves Maillard le confirme, ce serait une première nationale.

Et cela montrerait qu’un canton peut très bien imposer la vaccination à certaines catégories de la population, comme le prévoient les articles 19 et 23 de la loi fédérale sur les épidémies.

(...)

Vacances forcées pour récalcitrants
Dans le cas de la grippe A, ces facteurs ne sont pas tous réunis, estime-t-il. «Mais pour protéger les patients particulièrement vulnérables, dit Dominique Sprumont, on peut déjà justifier la mise à l’écart du personnel non vacciné des services concernés.» Y compris en les mettant en vacances forcées...

Article complet sur lematin.ch
 

Publié dans GRIPPE H1N1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article