USA H1N1 : la plupart des parents américains vont soit repousser la vaccination de leurs enfants, soit l'empécher

Publié le par BobGratton

Source : examiner.com - 30 septembre 2009
Traduction : BobGratton

Un nouveau sondage effectué par "Consumer Reports" montre que la plupart des parents américains vont , soit repousser la vaccination de leurs enfants contre le virus H1N1 (grippe porcine), soit ne vont pas les vacciner du tout.

Près des deux tiers des parents qui ont répondu au sondage ont déclaré qu'ils vont soit attendre, soit refuser le vaccin. 50% ont dit qu'ils attendraient pour faire vacciner leurs enfants, essentiellement en raison des préoccupations relatives aux effets secondaires du vaccin. 35% ont déclaré qu'ils allaient faire vacciner leurs enfants.

43% des parents ont dit qu'ils n'étaient pas trop inquiets que leurs enfants attrapent le H1N1, et la même proportion, soit 43%, a ajouté que les autres parents se faisaient du souci pour rien.
 
Le sondage avait une marge de 3% d'erreur.

Plus de 1500 personnes ont répondu à l'enquête téléphonique entre les 02 et 07 Septembre.

Les résultats, s'ils sont exacts, signifient que ceux qui sont le plus vulnérable à la grippe porcine ne vont être protégés.

Parents, allez vous faire vacciner vos enfants ? Ou vous mêmes ? Et qu'en est il de la grippe saisonnière?

Traduction : BobGratton
Source : examiner.com

NDLR :
Les chiffres sont là.
Ensuite, les interprétations abusives, du style "ils sont les plus vulnérables et ne vont pas être protégés", on s'en fiche. Ce qui compte, c'est que la population n'est plus dupe, elle se souvient de 1976, et elle comprend qu'il s'agit d'une arnaque financière dangereuse pour la santé des enfants. La prochaine étape sera de traduire en  justice tous ceux qui ont tenté d'arrondir leur fin de mois, en plus de leur pratique habituelle de l'usure et de la spéculation.
Les commentaires sur le site examiner.com ne sont pas tendres avec l'industrie pharmaceutique !
 

Publié dans GRIPPE H1N1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article