Le crâne d'Hitler conservé à Moscou est en réalité celui d'une femme

Publié le par BobGratton

Le crâne d'Hitler conservé à Moscou est en réalité celui d'une femme

NEW HAVEN (Etats-Unis) - Un fragment de crâne censé être d'Adolf Hitler est en fait celui d'une femme non identifiée, selon une étude américaine qui ravive les questions entourant la mort du dirigeant nazi.

L'os, troué par une balle, sert de soutien à la thèse selon laquelle Hitler s'est suicidé dans son bunker à Berlin à l'arrivée des troupes soviétiques en avril 1945.

Des doutes sur la succession des événements -et même des spéculations sur une possible fuite du "Führer"- persistent depuis des décennies.

Le morceau de crâne avait été exposé pour la première fois par le Département des archives d'Etat à Moscou en 2000. Les Russes affirment posséder également la mâchoire d'Hitler.

Or, des professeurs de l'Université du Connecticut (nord-est) assurent que leurs analyses démontrent que le crâne est celui d'une femme, âgée entre 20 et 40 ans.

Archéologue et expert en ossements humains, Nick Bellantoni affirme qu'il a immédiatement pensé qu'il s'agissait d'une femme en raison de la structure du crâne.

Partenaire dans ce projet, Linda Strausbaugh, directrice du centre de recherche génétique de l'Université du Connecticut, a accepté d'effectuer des recherches ADN.

Nick Bellantoni s'est alors rendu à Moscou, où il a été autorisé à prélever un échantillon, et l'équipe s'est mise au travail au laboratoire de l'université en mai dernier.

Il leur a fallu trois jours, avec l'aide de deux spécialistes de l'Institut médico-légal de New York, pour terminer leurs analyses.

"L'ADN nous dit qu'il s'agit d'une femme", a affirmé lundi Mme Strausbaugh à l'AFP, soulignant que ce résultat ne prouve rien sur le sort d'Hitler, si ce n'est que ce crâne n'est pas celui du dirigeant nazi.

A Moscou, Vladimir Kozlov, chef adjoint des archives d'Etat russes, a pour sa part déclaré à l'AFP que la découverte des scientifiques américains était "sans conséquence".

"L'appartenance du crâne n'a pas d'importance. Le constat sur la mort d'Hitler a été fait un an avant la découverte des fragments de crâne", a-t-il dit.

Le fragment exposé en 2000 a toujours été présenté comme "appartenant probablement à Hitler", a-t-il ajouté, assurant qu'il n'avait jamais été authentifié avec certitude.

(©AFP / 29 septembre 2009 17h24)

Source : Romandie.com

Publié dans HISTOIRE

Commenter cet article