Prime à la performance pour 10 000 médecins, génériques, vaccination...

Publié le par BobGratton

Prime à la performance pour 10 000 médecins
Source : Le Figaro.fr - 25/09/2009
Par Olivier Auguste

Les volontaires recevront jusqu'à 7 euros par an et par patient s'ils atteignent certains objectifs, comme le nombre de patients âgés vaccinés ou de patientes ayant effectué une mammographie.

Santé «Capi», pour «contrat d'amélioration des pratiques individuelles» : c'est l'acronyme en vogue chez les généralistes. Selon nos informations, 10 000 d'entre eux, soit plus d'un sur six, ont signé avec l'Assurance-maladie l'un de ces contrats instaurant une prime «à la performance», lancés en mai .
La barre a été franchie vendredi. En plus du prix des consultations, les volontaires recevront jusqu'à 7 euros par an et par patient (5 600 euros pour une patientèle moyenne) s'ils atteignent certains objectifs : nombre de patients âgés vaccinés ou de patientes ayant effectué une mammographie, part des médicaments «génériqués» dans les prescriptions…
La ministre Roselyne Bachelot a salué il y a quelques jours le succès des Capi, tout en soulignant : «Il faut maintenant voir ce qu'ils donnent “en vrai”.» Autrement dit, si les objectifs de qualité et de moindre coût des soins sont bien atteints. Les syndicats médicaux, eux, sont hostiles à cette relation directe entre médecin et Sécu. Ils espèrent que la prochaine convention médicale, qui doit entrer en vigueur en 2010, leur permettra d'avoir leur mot à dire sur les Capi.

Source : Le Figaro.fr


NDLR :

Les commentaires des lecteurs vont bon train sur le site du figaro, certains traitent même les médecins qui ont accepté cette prime à la performance (1 sur 5) de "chasseurs de prime".

Un d'entre eux dit qu'en Chine, les médecins ne sont payés que tant que leurs patients sont en bonne santé.


Un autre regrette que l'ordre des mèdecins n'ait trouvé rien à redire à cette médecine qui devient vénale.
Comment s'en étonner puisque cet ordre pousse à la vaccination.

A mon avis, ce système de prime, c'est mettre le doigt dans un engrenage dangereux.
Au début on parle d'économiser sur des médicaments génériques, ensuite de prime à la vaccination...

C'est la situation parfaitement adaptée au dialogue d'Audiard du "Cave se rebiffe" :
Blier : "merci, la confiance règne"
Gabin : "J'connais ton honnéteté mais j'connais aussi mes classiques. Depuis Adam se laissant enlever une côte jusqu'à Napoléon attendant Grouchy, toutes les grandes affaires qui ont foiré étaient basées sur la confiance."

Publié dans GRIPPE H1N1

Commenter cet article