Les israéliens ont ils besoin des nazis pour survivre ?

Publié le par BobGratton

Photo : Krishnamurti et David Bohm, la liberté ?
Jean Jacques Crévecoeur, dont je regrette l'attitude envers le Dr Hamer ainsi que certaines tendances sionistes, a tout de même cité la dialectique du Maître et de l'Esclave d'Hegel : "Quand l'esclave meurt, le maitre disparait".

Ce point touche à la notion de liberté, non pas de faire quelque chose, ou contre quelque chose, ou pour faire quelque chose, ou vers quelque chose, mais simplement à la liberté sans référence, sans justement ce "quelque chose", qui de par sa présence ne fait que mettre en évidence une
dépendance.

Pour en revenir au vif du sujet, il semble bien que les israéliens soient dépendants des nazis, de cette histoire censurée par les lois mémorielles. C'est un mécanisme à plusieurs détentes. On a l'impression que ça leur sert à se défouler, à se justifier, une sorte de grand guignol qui canaliserait cette haine incandescente qui n'est peut être qu'existentielle, et à supporter de fait, leur rôle de gendarmes du Moyen Orient au service de... qui ?

On a l'impression que le plus ils endossent dans la réalité des faits le rôle des salauds de l'histoire non censurée, vis à vis des palestiniens oprimés, vis à vis de l'opinion internationale, le plus ils ont besoin de se justifier, de se rassurer, de fustiger l'épouvantail nazi, le totem nazi, comme pour contrebalancer un rôle qu'ils ne veulent pas assumer, comme pour dire "c'est pas nous les salauds", mais c'est pourtant bien le cas actuellement, dans l'histoire réelle, actuelle, non censurée, et tenter de transposer cette responsabilité sur le peuple allemand et l'humanité toute entière n'y changera rien.

Voici ci-après un article du site Extremeresistance
, qui s'interroge sur l'enthousiasme malsain des israéliens pour le film de Tarentino. Certains articles de ce site sont extrèmes, comme l'indique le nom du site, en réaction je présume au monde immoral qui nous est imposé, et si je ne peux donc pas endosser tout le contenu du site, cet article, lui, vaut la peine d'être diffusé.

Les Israeliens plus bestials que les Nazis ?

Source : Extremeresistance - 23 sept 2009

Synonymes de bestial : bestial sauvage, brutal, cruel, tudesque, farouche, féroce, meurtrier, sanguinaire, sanglant, barbare, primitif…

Extrait du site sioniste :
…après avoir présenté au public l’immense comédien de son film, Quentin demande à un auditoire conquis:
so you guys ready to kill some nazis? (yeah!)
are you ready to fuck up some nazis? (yeah! et encore yeah!)


Un grand GRAND film. Un grand film de cinéma, d’amour au cinéma, de joie de faire du cinéma, de bonheur d’être en vie derrière une caméra, devant une caméra… Une mise en scène de maître (de vrai maître, pas d’idiot qui maîtrise), des acteurs phénoménaux (le mot est faible), pleins de Nazis scalpés en gros plans, étripés en gros plans, battus en gros plans… que du bonheur…

Il paraît que dans les salles israéliennes à chaque nazi éventré c’est à qui lancera le plus de popcorn sur l’écran en poussant des cris de joie !

Lien vers l'article faisant l'apologie de la barbarie sioniste : gloire aux bâtards!

Source : Extremeresistance

NDLR :
En final, on se demandera évidemment qui a intérêt à ce que les peuples s'entredéchirent ?
Qui a intérêt à délimiter les peuples, à dessiner des frontière strictes entre les humains ?
Et en allant plus loin, qui a intérêt à séparer les humains des animaux et à infliger aux deux des traitements ignobles (je parle évidemment de ce qui n'est pas censuré).



Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article