Le vol des réserves de Gaz des Palestiniens

Publié le par BobGratton

Le rapt des réserves naturelles de Gaza par Israël (1°)
Source : info-palestine.net
19 septembre 2009 - 06h:25
Par Peter Eyre - The Palestine Telegraph
En l’an 2000 on a découvert du gaz près des côtes de Gaza. La grande majorité de cette ressource vitale se trouve dans l’aire marine de Gaza. D’emblée Israël a décidé qu’il voulait le champ tout entier pour ses propres objectifs, ayant décidé de passer au gaz naturel comme combustible principal pour ses centrales d’énergie et son industrie.

Deux projets furent initialement ébauchés :

* acheminer le gaz par gazoduc sous-marin vers El Arish (Egypte) et ensuite par gazoduc sous-marin vers Ashkelon (en le faisant passer pour du gaz égyptien).

* Acheminer le gaz directement vers Ashkelon.

En décembre 2007, le groupe BG s’est retiré des négociations avec le gouvernement israélien pour la vente de gaz de l’aire marine de Gaza à Israël. En janvier 2008, le groupe BG fermait ses bureaux en Israël et poursuivait l’étude des options pour la commercialisation du gaz. A mon avis, le rapport des parts entre toutes les parties était très déséquilibré, avec la Palestine ne conservant que 10%.

Vers la mi-2008, BG avait signé avec l’Egypte pour acheminer tout l’approvisionnement vers l’Egypte puis le transformer en gaz naturel liquéfié (GNL), ensuite envoyé aux USA ou en UE par méthaniers. C’était pour Israël un désastre car il avait un gros besoin du gaz pour satisfaire aux exigences de fourniture après la décision de passer au gaz naturel.

L’autre problème était que pendant ces discussions, la bande de Gaza était passée sous le contrôle du Hamas, ce qui compliquait encore la possibilité d’un accord. En juin 2008 Israël était sur le pied de guerre avec Gaza avec la ferme intention de chasser le Hamas de la bande afin d’essayer de sauver quelques meubles de l’échec de ce marché. C’est à cette époque que l’ex ministre britannique Tony Blair s’impliqua en tentant de faire revenir BG et Israël à la table de négociations. BG répondit et retourna en Israël pour des pourparlers urgents, abandonnant le marché avec l’Egypte.

Le gouvernement israélien décida alors que l’attaque sur Gaza devait être remise puisque toute activité pouvait menacer les pourparlers entre BG, Israël et l’AP. Malheureusement, une fois encore les négociations échouèrent et BG continua d’examiner d’autres possibilités. A la fin de l’année, Israël avait changé d’avis sur son entrée à Gaza pour chasser le Hamas, moyennant quoi il serait en bonne position pour mettre la main sur ces vastes réserves marines.

La tentative de mainmise sur Gaza échoua, résultat direct du courage et de l’esprit du Hamas ainsi que d’une condamnation internationale. Nous avons maintenant une situation où le peuple de Gaza/Palestine possède cette incroyable richesse marine mais est incapable de l’acheminer à terre.

Lire la suite sur le site
info-palestine.net

Publié dans SIONISME

Commenter cet article