Uri Avnery est contre la guerre mais pas contre les fruits de la guerre

Publié le par BobGratton

Photo : Uri Avnery 2005
Une nouvelle fois une excellent texte de tlaxcala.es, de Kim PETERSEN, qui a bien compris la perfidie des faux repentis sionistes qui parlent de paix après avoir tout pris dans leur assiette comme dit l'abbè Pierre.

On retrouve ce faux message de paix chez un bon nombre d'associations religieuses juives qui se clament trompeusement "laiques", "pour la paix", "groupe vérité"... Déjà, rien qu'avec "juif laic", on sait qu'il y a tromperie, c'est aussi stupide que de dire "catholique laic" ou "musulman laic". D'ailleurs, qui définit la judéité de quelqu'un sinon les autorités religieuses juives ?

Admettons qu'il s'agisse vraiment de paix et non de tromperie, alors, comme dit Kémi Séba : " C'est bien de parler de paix, mais ou sont les réparations ? ".
C'est vrai, la France et l'Allemagne ont payé des milliards de réparation aux associations juives, et en plus, au nom d'une histoire censurée par des lois mémorielles ignobles, alors, les réparations, ça ne marcherait que dans un sens ?

Maintenant que le vent tourne, les "repentis" sionistes et "antisionistes" poussent comme les champignons après la pluie, tout comme les résistants à la libération aime à rappeler Jean Rochefort qui a été témoin de scènes affreuses impliquant de faux résistants et vrais ordures.

Mais soyons juste : Uri Avnery n'est pas un anti sioniste de la dernière heure, par contre, son positionnement est franchement suspect, ou troublant comme dirait Bigard.
A vous de juger !


Les boycotts, un moyen légitime de résistance - Une réponse à Uri Avnery
Source :
tlaxcala.es
Auteur : Kim PETERSEN
Traduit par  Fausto Giudice

Les préjugés n’avancent pas toujours avec un visage laid. La même chose vaut pour le sionisme et le racisme.  Il est tout à fait possible pour des personnes bien intentionnées d’entretenir un préjugé et, pire encore, d'agir sur la base de préjugés.

Uri Avnery s'oppose à la brutalité infligés aux Palestiniens. Il milite pour la paix avec les Palestiniens. Mais il a aussi un passé sioniste. Il est né en Europe européenne et a combattu dans les rangs de l'Irgoun terroristes dans la perpétration d'un holocauste (Nakba) contre les Palestiniens. Il a plus tard renoncé à la tactique de l’Irgoun. Il est contre la guerre, mais il n'est pas contre les fruits de la guerre. Il approuve une solution à deux États. En d'autres termes, les Juifs israéliens veulent conserver ce dont ils ont dépossédé les autres - ce tout en continuant à faire pression pour le retour de ce dont ils ont été dépossédés eux-mêmes. (NDLR : certainement les milliards de réparation...)

 Avnery préconise un usage sélectif des tactiques contre le sionisme. C’est manifeste à propos d'un boycott international d'Israël. Avnery déclare que personne n'est mieux qualifié que l’archevêque sud-africain Desmond Tutu pour répondre à cette question

Que dit Tutu ? Il a appelé la communauté internationale à traiter Israël comme elle a traité l’Afrique du Sud de l'apartheid. Tutu soutient la campagne boycott-désinvestissement-sanctions contre Israël.

Lire la suite sur
tlaxcala.es

Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article