Les Sahraouis, des laissés pour compte qui intéressent peu les médias

Publié le par BobGratton

Source : la télévision paysanne
10 juillet 2009

Prés de 200 000 réfugiés attendent un référendum d'autodétermination, condition à laquelle ils ont signé avec le Maroc un accord de cessez le feu sous l'égide de l'ONU il y a 18 ans.
Les populations sahraouies, exilées à Tindouf, ou opprimées sous l'occupation Marocaine, sont les seules au monde à être privées de l'exercice du libre choix et du droit au retour, garantis par toutes les conventions internationales en la matière.

Le Maroc, force occupante illégale, deuxième producteur mondial de phosphate notamment par le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental, défie la légalité internationale en ne mettant pas en place le référendum d’autodétermination selon son devoir...

A Roussillon dans l'Isère, des familles Françaises accueillent pour l'été des enfants Sahraouis venant des camps de réfugiés de Tindouf en Algérie.

Lien des associations :
http://www.arso.org/index.htm
http://www.spsrasd.info/fr/main3.php
htp://www.wsrw.org

Pour des informations sur l’accueil des enfants réfugiés Sahraouis en France : solensahr@yahoo.fr
Pour tous les autres aspects de la solidarité aux Sahraouis : APSOlument@yahoo.fr

Source : la télévision paysanne


NDLR : Une présentation extrémement claire de Marie Frison de l'APSO qui rappele un peu les excellentes émissions "Le dessous des cartes" de Jean-Christophe Victor sur ARTE.

Dans le reportage, on voit un superbe mur de séparation comme savent en construire les israéliens. De mauvaises langues disent que le Maroc est à la solde d'Israel. Je ne suis pas spécialiste en la matière, mais c'est vrai que lors du massacre de Gaza par les israéliens, Chavez s'était distingué en expulsant l'ambassadeur d'Israël de son pays et le gouvernement du Maroc avait emboité le pas... en fermant son ambassade à Caracas, ce qui avait provoqué l'indignation du peuple marocain.
Plus d'informations ici.

Les mines de phosphates et d'uranium sont les deux richesses du Sahara occidental qui ont causé le malheur des sahraouis en attirant les pilleurs cosmopolites. Actuellement, ces richesses sont exploitées par le Maroc, mais les principaux bénéficiaires en sont La France, l'Espagne et les USA.

Et enfin, le principal, ces enfants qui peuvent échapper l'espace d'un instant à leur prison, mais combien auront cette chance, et doit on parler de chance ?


Publié dans SIONISME

Commenter cet article