Les dessous de l'affaire Fofana - la police pour des raisons X a laissé faire

Publié le par BobGratton

Déclarations chocs, DGSE et affaire d'état

Mai 2009 : Isabelle Coutant-Peyre, avocate de Youssouf Fofana, évoque, pour la première fois depuis sa récusation par son client, les enjeux du procès du "gang des barbares". L'épouse de Carlos accuse la police d'avoir "laissé faire" l'assassinat d'Ilan Halimi à des fins politiques.

Extraits de l'interview :

"... Il y a eu un contrat de 400 000 euros pour tuer Fofana... défense de rupture ... de toutes façons, on va pas jouer le jeu du procès classique... pour en faire une affaire symbolique, à la fin, un juif vaut plus cher qu'un arabe... je suis certaine qu'il n'est pas coupable de la mort de Illan Halimi... on va désigner un bouc émissaire pour purger le malaise social... le gouvernement politique pratique une lutte contre le racisme à deux poids deux mesures... pour moi, être juif c'est une religion... Fofana est le seul à donner du sens à ce procès... des interventions de services qui n'ont strictement rien à voir... la DGSE, c'est à dire le contre espionnage chargé de défendre les intérêts de la France dans les relations internationales...

Sa sequestration a duré à peu près 3 semaines... en france, la police a les moyens de trouver, ne serait ce qu'à travers les multiples communications en direct, sous controle policier entre les ravisseurs et la famille... l'intervention qui vient d'être révélée de la DGSE... c'est inimaginable que le dénouement tragique de cette sequestration ait pu survenir... c'est une affaire qui a été exploitée politiquement dès le départ... la police, pour des raisons X a laissé faire... Madame Halimi semble t il a mis en cause la police...".

Toute cette affaire fait penser au coup monté de Carpentras et aux opérations indignes dont parle Raymond Barre, Illan Halimi et Fofana ont ils été sacrifiés par les sinistres politicards sionistes  ?





Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article