L'armée des juifs israéliens volent les organes des palestiniens qu'ils ont massacrés

Publié le par BobGratton

Et ils traitent ceux qui les dénoncent d'antisémite !

La tournure de l'AFP est volontairement compliquée mais en fait, c'est tout simple.
L'armée israélienne a massacré les palestiniens de façon rituelle, ça on le savait. Mais en plus, ils ont prélevé des organes sur leurs victimes. Un journal suédois a dénoncé cette ignominie et le gouvernement juif israélien n'a pas apprécié que son crime soit dénoncé.
L'ambassadrice de suède en israel,
Elisabet Borsiin Bonnier (la famille suédoise Bonnier étant d'origine juive-allemande), s'est rangée du coté du gouvernement israélien en disant que cet article "choquait les suédois", ce qui est complètement faux, car ce qui choque les suédois, ce sont les atrocités commises par les juifs israéliens.
Donc en réponse à cette histoire qui a fait grand bruit en Suéde, le porte parole du parti vert suédois, Per Gahrton a dit que l'ambassadrice Borsiin Bonnier devrait être rappelée et informée de ce qu'est "la liberté d'expression suédoise", tandis que le ministre des affaires étrangères suédois, lui, a "pris ses distances de la déclarartion de Borsiin Bonnier et dit qu'il n'avait aucun commentaire", en clair, il se démarque, autrement dit, il laisse les journalistes faire leur travail.
Une petite claque aux mauvaises odeurs "nauséabondes" des inquisiteurs sionistes.


Article du monde.fr
Source : Le monde - 20 août 2009

Israël s'est dit jeudi "profondément déçu" après que Stockholm se fut démarqué de la dénonciation par son ambassadrice à Tel-Aviv d'un article paru dans la presse suédoise accusant l'armée israélienne de couvrir un trafic d'organes prélevés sur des Palestiniens.

"S'il s'avère que le ministère suédois s'est effectivement dissocié des déclarations de son ambassadrice, nous en serions profondément déçus et nous nous interrogerions sur les motifs d'une telle attitude" a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Yigal Palmor.

Selon un récent article du tabloïde suédois Aftonbladet, intitulé "Nos enfants sont dépouillés de leurs organes", l'armée israélienne se serait livrée à un trafic d'organes prélevés sur des Palestiniens tués.

Citant des Palestiniens dont les noms de famille ne sont pas divulgués, le journal parle d'un "trafic illégal d'organes" qui a lieu "avec la bienveillance des autorités" israéliennes.

Cet article a suscité un grand émoi en Israël et l'ambassadrice de Suède, Elisabet Borsiin Bonnier, a dit partager "le malaise éprouvé par les représentants du gouvernement, les médias et l'opinion publique en Israël".

La diplomate a "réprouvé" l'article, ajoutant qu'il "choquait et écoeurait aussi bien les Suédois que les Israéliens".

Mais le ministère suédois des Affaires étrangères a pris ses distances avec l'ambassade, estimant qu'elle "a dû répondre en fonction de l'opinion locale en Israël" et soulignant que le gouvernement suédois était "attaché à la liberté de la presse".

Israël a exprimé son indignation par la voie diplomatique aussi bien en Israël qu'en Suède.

"Nous avons fait part de notre épouvante devant un article à connotation raciste, qui reprend sans le moindre semblant de preuve les thèmes éculés de l'antisémitisme sur un complot juif¨, a souligné le porte-parole israélien des Affaires étrangères.

Source : lemonde.fr
NOTE : lemonde a supprimé son article, voici d'autres sources :
voxnr : L'IDF ou le scalpel d'israel
Nouvelobs

Article(s) lié(s) :
Roumanie : trafic d'ovules, des médecins israéliens visés
Trafic d'organes usa-israel-suisse : 40 élus et 5 rabbins arrétés
Rabbin épinglé faisait du trafic de reins
Solomon dwek : un homme d’affaires véreux


Publié dans SIONISME

Commenter cet article