Rassemblement de soutien aux sans-papiers : un leurre.

Publié le par BobGratton

Source : Egalité et Réconciliation

Message amical et dialogue de fond suite à une invitation à un rassemblement de soutien aux sans-papiers, envoyé via le compte Facebook de La Banlieue S’exprime.

Désolé, cher ami, je n’irai pas à ce rassemblement de soutien aux sans-papiers auquel tu m’as invité. Et il n’y a aucune chance que tu y croises un de mes camarades d’Egalité et Réconciliation.

Ce n’est pas que l’on en veuille personnellement, comme une partie du camp national, à ces pauvres gens traités comme des esclaves de leurs pays jusqu’au mien. Mais nous, à E&R, qui avons une vision cohérente de la lutte contre l’Impérialisme, donc du Capitalisme financier, donc du libéralisme, nous avons depuis longtemps décrypté ce leurre, d’ailleurs organisé par tout ce qu’il y a de plus pourri dans l’extrême-gauche, c’est-à-dire le NPA de Besancenot, et relayé par la pseudo presse de gauche, le journal Libération, financé, je le rappelle, par Rothschild.

Puisque c’est un point de divergence plutôt important, je souhaite que tu comprennes notre point de vue et entendes nos arguments. Ensuite, si La Banlieue souhaite s’exprimer à son tour, je t’invite à me répondre, toujours sur le fond.

Premièrement, le terme « sans-papiers » ne correspond à rien. Les travailleurs clandestins que tu soutiens ont des papiers, mais de leurs propres pays. Il est donc normal qu’ils travaillent dans leurs pays et pour leurs pays.

Ensuite, toutes les personnalités que tu dénonces sur ton blog, les Attali, BHL, Sarkozy, le MEDEF, tous sont pour qu’il y ait de plus en plus de clandestins en France.

Et il est facile de comprendre pourquoi. Une main-d’œuvre déracinée, non syndiquée, ultra-malléable fera pression à la baisse sur les salaires déjà faibles des précaires. Car avec qui ces pauvres gens sont-ils en concurrence sur le marché du travail ?  Les travailleurs français notamment des banlieues. Et où y a-t-il plus qu’autre part un chômage écrasant ? Sans parler des logements sociaux ? De la surpopulation ? Car à priori, il y a plus de chance qu’une fois régularisés, ils soient logés en banlieue et non en centre ville…

Lire la suite sur le site Egalité et Réconciliation

Publié dans SIONISME

Commenter cet article