Big Brother - Comment la France écoute le monde

Publié le par BobGratton

Source : Mécanopolis - Régis Mex - 13 août 2009

Par Vincent Jauvert
C’est une priorité des services français de renseignement: écouter les communications qui transitent par les satellites. Depuis dix ans, la DGSE a ouvert plusieurs bases d’interception, en métropole et dans les Dom-Tom. Comment fonctionnent ces stations secrètes ? Qui écoutent-elles ? Avec quels résultats ? Ces «grandes oreilles» peuvent-elles menacer la vie privée des citoyens ? Une enquête de Vincent Jauvert.

C’est l’un des plus grands centres d’écoute du monde. Dans cette base secrète protégée par des miradors, des chiens policiers et des barbelés électrifiés, treize immenses antennes paraboliques espionnent, jour et nuit, toutes les communications internationales qui transitent par les satellites visés.

Où est cette base, dont «le Nouvel Observateur» publie ici la photo ? Aux Etats-Unis ? En Russie ? Non, dans le Périgord, sur le plateau de Domme, à côté de l’aéroport de Sarlat. Le lieu est officiellement (et pudiquement) appelé «centre radioélectrique». Là, le service français d’espionnage, la DGSE, surveille quotidiennement des centaines de milliers (des millions ?) de discussions téléphoniques, d’e-mails, de fichiers ou de fax. C’est le site principal des «grandes oreilles» de la République.

Lire la suite sur Mécanopolis

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article