Solomon Dwek : un homme d’affaires véreux

Publié le par BobGratton

Hervé Ryssen 31 juillet 2009

Un vaste coup de filet du FBI met au jour un réseau de corruption dans le New Jersey

LE MONDE | 25.07.09 |

Trafic d’organes, transfert d’argent, pots-de-vin, dollars cachés dans des boîtes de céréales et contrefaçons de produits de luxe : un récent coup de filet du FBI (Bureau fédéral d’investigation) comporte tous les ingrédients du scandale. Dix ans d’enquête, d’écoute et d’infiltration auront été nécessaires pour aboutir à l’arrestation, jeudi 23 juillet, d’un groupe de 44 personnes mêlant notables locaux, personnalités politiques et religieuses, membres des partis démocrate et républicain, du New Jersey et de New York.

L’élément déterminant de l’affaire remonte à mai 2006 avec la découverte d’une tentative de fraude bancaire de 25 millions de dollars (17,6 millions d’euros) effectuée par un certain Solomon Dwek, citoyen de la petite ville de Deal, dans le New Jersey, et membre d’une communauté juive d’origine syrienne. Selon le New York Times, citant des sources anonymes proches de l’enquête, ce fils de rabbin, agent immobilier peu scrupuleux, aurait, après avoir été approché par les agents fédéraux, collaboré avec les autorités en devenant un indicateur.

L’homme va permettre de révéler l’existence d’un double trafic aux ramifications locales et internationales. D’un côté, les enquêteurs vont remonter la piste d’un système de corruption impliquant des élus locaux, principalement à Jersey City et Hoboken. De l’autre, ils vont découvrir un réseau de blanchiment d’argent impliquant trois rabbins de Brooklyn et du New Jersey.

UNE AFFAIRE “ÉNORME”

D’après les données de l’enquête rendue publique par le procureur, le système de transfert frauduleux d’argent aurait permis de blanchir plusieurs dizaines de millions de dollars à travers des oeuvres caritatives juives contrôlées par les religieux. La plupart des sommes provenant d’Israël et d’un banquier suisse. Quelque 3 millions de dollars auraient ainsi été blanchis au profit de M. Dwek depuis juin 2007. Dans un registre différent, un autre résident de Brooklyn, Levy-Izhak Rosenbaum, a été accusé d’acheter 10 000 dollars des organes à des personnes “vulnérables” avant de les revendre 160 000 dollars.

La suite sur le site d'Hervé Ryssen

Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article