Rabbin épinglé faisait du trafic de reins

Publié le par BobGratton

Mine de reins

Le monde sous la loupe d'Antoine Char
MÉTRO - 27 juillet 2009 06:00
   
Levy Izhak Rosenbaum n’est pas un rabbin comme les autres. Il gagne sa vie en vendant des organes humains. De préférence des reins, très demandés sur le marché et facilement exportables. Le FBI l’avait à l’œil depuis 10 ans. Il s’est finalement fait épingler dans la gigantesque affaire de corruption dévoilée la semaine dernière à New York.

Les activités pas très catholiques du sombre religieux de 58 ans ont fait la manchette du Jerusalem Post. Et pour cause. Israël est l’un des pays développés où le don d’organes est le plus bas. Ce n’est pourtant pas contre la religion juive que de donner son corps à la science.

Rosenbaum, écroué avec quatre autres rabbins qui eux faisaient dans le blanchiment d’argent, avait constaté ceci : les donneurs de reins en Israël sont en grande majorité des immigrants asiatiques. Parmi eux se trouvent les Philippins. Leur pays est déjà l’un des plus grands souks d’organes humains. Un rein s’y vend pour moins de 1 000 dollars. Rosenbaum en offrait 10 fois plus. Il les revendait 160 000 dollars pièce aux États-Unis.


Plus de 80 000 Américains sont sur la liste d’attente pour décrocher un rein. Le trafiquant de Brooklyn ne l’avait cependant pas facile, car les donneurs de l’État hébreu ne sont pas légion dans un pays où il faut attendre en moyenne six ans pour une greffe. Résultat : les Israéliens sont parmi les plus grands acheteurs de reins de la planète et pour eux les satellites de l’ex-URSS sont une mine de reins.

Lire la suite sur journalmetro.com

Publié dans SIONISME

Commenter cet article