La Russie indignée que l'Estonie OSE "blasphémer" le jugement de Nuremberg

Publié le par BobGratton

Rassemblement d'anciens SS en Estonie

Estoniens, Lettoniens, Lituaniens, Norvègiens, Danois, Allemands, Hollandais... il sont 500 survivants à exprimer leur point de vue, et il ne s'agit pas seulement de quelques "illuminés" ou "nostalgiques", puiqu'ils auraient apparemment le soutien des autorités Estoniennes si l'on en croit le communiqué.

Les autorités Estoniennes parlent de "combattants pour la liberté de l'Estonie" qui auraient lutté contre les bolchéviques.

Effectivement, ça ne correspond pas au jugement de Nuremberg, comment ça se fait ?

C'est curieux ça, ce nombre incalculable d'historiens et de gouvernements qui rejettent le jugement de Nuremberg et les lois mémorielles !

Essayons d'en savoir un peu plus sur cette Russie bolchévique avec l'ouvrage magistral de l’historienne juive russe Sonia Margolina, "Das Ende der Lügen" (La fin des mensonges) qui était aux premières loges pour en juger !
Sur le site Onnousprendpourdescons
Sur le site VoxNR



Voici le communiqué :
   
Ria Novosti 15:08 - 29/ 07/ 2009
    
MOSCOU, 29 juillet - RIA Novosti. La Russie est indignée par le rassemblement des anciens combattants de la 20e division de la Waffen-SS tenu dimanche en Estonie, a déclaré mardi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Andreï Nesterenko.

"Moscou est profondément indigné par le récent congrès des vétérans de la 20e division de la Waffen-SS en Estonie", a indiqué M.Nesterenko cité par le département de l'information et de la presse du ministère russe des Affaires étrangères.


"Les autorités estoniennes poursuivent leur réhabilitation blasphématoire des anciens SS et leurs complices, qu'ils qualifient de "combattants pour la liberté de l'Estonie", au nom du pseudo-patriotisme et en violation du jugement de Nuremberg et d'autres documents internationaux, dont la résolution adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU en 2008", a noté le porte-parole.

Devenus traditionnels, "les rassemblements de Sinimäe ont acquis un caractère international et se déroulent déjà en présence de visiteurs d'autres pays européens avec le consentement des autorités", selon M.Nesterenko.

Plus de 500 vétérans SS d'Estonie, de Lettonie, de Lituanie, de Norvège, du Danemark, d'Allemagne et des Pays-Bas ont assisté dimanche au rassemblement de Sinimäe. Des jeunes membres du Club des amis de la Légion estonienne portaient des chemises noires et des cravates bleu-noir-blanc. Plusieurs véhicules étaient ornés de drapeaux géorgiens.

Le ministère russe des Affaires étrangères a maintes fois exprimé son indignation face à ces manifestations néonazies inacceptables pour un pays membre de l'UE.

Pendant la Seconde guerre mondiale, quelque 80.000 Estoniens ont combattu pour l'Allemagne nazie et 3.000 volontaires ont lutté contre les troupes soviétiques au sein de l'armée finlandaise. Plus de 30.000 Estoniens ont participé aux combats du côté soviétique.

Source : Ria - Novosti

Publié dans HISTOIRE

Commenter cet article