En Bolivie, les malfaiteurs profitent de la grippe A pour voler masqués

Publié le par BobGratton

La grippe porcine, font le bonheur des délinquants boliviens

LA PAZ (AFP) - 28.07.2009 17:05
AFP/Archives - Miguel Medina

Les "tapabocas", ces petits masques en papier destinés à protéger la bouche et le nez pour éviter d'attraper la grippe porcine, font le bonheur des délinquants boliviens, qui s'en servent pour ne pas être reconnus lorsqu'ils commettent leurs méfaits.

Ces derniers jours, des cambriolages, une attaque de quincaillerie ou encore un "hold-up" dans une station-service ont été attribués par la police à ces malfaiteurs d'un nouveau type.

Se servant de ces masques à la manière des bandits de westerns au visage recouvert d'un mouchoir, les délinquants échappent à la vigilance des caméras de surveillance et sont difficiles à distinguer de leurs concitoyens qui ont largement adopté le petit bout de papier.

L'usage des "tapabocas" s'est en effet répandu au fur et à mesure de la propagation de la pandémie dans ce pays sud-américain, qui a déjà enregistré six décès liés à la grippe A(H1N1) pour un total de plus de 700 cas confirmés.

© 2009 AFP

Source : TV5.org

Publié dans ACTUALITE

Commenter cet article